Actions menées :

 


 

 

Dans le département de l'Ariège.

 

Tout au long de l'année, l'ADATEEP de l'Ariège intervient dans les établissements scolaires pour améliorer la sécurité dans les transports de jeunes.
Vous pouvez la contacter si vous souhaitez organiser une telle animation baptisée " Transport attitude ".

 

Montgailhard

L'ADATEEP de l'Ariège invitée par l'association " Pyrènes Sciences ".


 

L'équipe de l'ADATEEP 09.

 
Du 10 au 12 octobre 2018, l'ADATEEP09, invitée par l'association « Pyrènes Sciences » a participé au village des sciences sur le site des Forges de Pyrène à Montgailhard.

Les établissements inscrits pour participer à cette manifestation venaient de tout le département. Comme le déplacement des élèves se faisait en autocar, nous avons donc profité de cette animation pour faire de la sécurité dans les cars un thème de ce village. Par groupe de 10, 20 ou plus, nous avons accueilli ainsi près de 450 élèves du primaire avec leurs enseignants et une petite centaine de collégiens et lycéens. En jonglant avec les cars qui restaient sur place, nous avons pu utiliser leur service - avec la participation très sympathique des conducteurs.

Cette manifestation a permis d'être très visible par tous. Ce fut aussi l'occasion de rencontrer la nouvelle préfète de l'Ariège. Des étudiantes de l'ESPE de Foix se sont montrées elles aussi très intéressées et souhaiteraient avoir un module dans le cadre de leur formation.

Le bilan de ces jours s'est révélé très positif, aussi bien pour les organisateurs que pour l 'ADATEEP09, en essayant d'avoir à notre disposition un car à la journée, et nous avons déjà d'ores et déjà pris rendez-vous pour l'édition de 2019.

 

 

Montgailhard

Sensibilisation sur les mesures de sécurité en autocar.


 

Lors de l'exercice de sortie du car./ Photos DDM, C. Poncini.

 
L'Association départementale pour les transports éducatifs de l'enseignement public (Adateep) s'est donné pour mission d'informer les jeunes sur les risques et la conduite à tenir lors des déplacements en autocar. L'association organise des rencontres. Dernièrement, elle a voulu s'adresser à une autre clientèle des cars, celles et ceux qui utilisent ce moyen de locomotion pour des voyages organisés ou des sorties toulousaines et au-delà. Ce sont donc des adultes, plus d'une soixantaine, venant d'associations de Foix, Montgailhard (Les Amis des Forges) et Tarascon, qui ont accepté de participer à des exercices de simulation d'accident en autocar. À savoir que le transport en autocar est parmi les plus sûrs, ce sont des professionnels de la route.

Donc, ce jour-là, le scénario était le suivant : « Le car est plein de monde. Vous êtes dans le car, un accident se produit, vous devez sortir. Le coup de klaxon fixe le moment du départ ». Premier exercice, tout le monde se lève pour sortir, mais il faut ouvrir les portes, pas évident ; le temps tourne, tout le monde sort en 1'36. Les blessés ont été oubliés.

Deuxième exercice, des consignes sont données, il est expliqué que le car a deux sorties, à l'avant et au milieu, que l'ordre de sortie implique de rester assis si ce n'est pas son tour. Coup de klaxon, 56 secondes pour évacuer le car. L'ensemble des participants entrent dans la salle, une conférence explicative est donnée par Jean-Luc Bonner, délégué départemental, et Jean-Pierre Brentrand, de l'association nationale. Il est rappelé qu'attacher la ceinture de sécurité est obligatoire, puis l'intervenant explique les raisons du nombre de victimes dans l'accident de Puisseguin, en 2015, à savoir que 1'30 est le temps maximum pour évacuer un car en cas d'incendie. Bien sûr, il faut être discipliné.

L'association se tient à disposition pour toute demande : adateep09@gmail.com

 

 

Foix

Des élèves s'entraînent à évacuer un car.

 
Exercice : des collégiens évacuent le bus. Photo DDM/M.M.

 
Plus de 230 élèves scolarisés en 6e au collège Lakanal ont suivi, hier matin, la formation sécurité, organisée par l'Association nationale pour les transports éducatifs de l'enseignement public (Anateep).

Pour la troisième année consécutive, des bénévoles de l'Anateep ont reçu les classes à tour de rôle dans un car stationné devant l'établissement spécialement pour l'occasion. Après un rappel de l'emplacement des brise-vitres, des issues de secours sur les fenêtres, et de la trappe du toit, les élèves évacuent le car en 37 secondes et sans leur cartable.

« On remplace un sac, pas une vie » insiste l'animatrice.

Désormais les jeunes s'installeront dans un car en connaissant mieux les conditions de sécurité.

« On range son sac en priorité sous le siège, et après en hauteur en le coinçant » explique Véronique Collange, une des bénévoles.

« Un cartable de 7 kg peut devenir un sac de 70 kg s'il est projeté » rappelle-t-elle. Il en est de même pour le poids des enfants. L'accent était donc particulièrement mis sur le port de la ceinture.

M.M.