Actions menées :

 


 

 

Dans le département de l'Aude.

 

Tout au long de l'année, l'ADATEEP de l'Aude intervient dans les établissements scolaires pour améliorer la sécurité dans les transports de jeunes.
Vous pouvez la contacter si vous souhaitez organiser une telle animation baptisée " Transport attitude ".

Voir également le site de l'ADATEEP de l'Aude

 

Raissac d'Aude

Éducation à la sécurité dans les transports scolaires.

 
Les élèves sensibilisés aux dangers potentiels de l'autocar.

Même s'ils sont le moyen le plus sûr pour se rendre à l'école ou en sortie éducative, les transports en commun d'enfants comportent des risques. Monter mieux, avoir un comportement citoyen à l'intérieur d'un car, traverser mieux, sortir vite sont les quatre objectifs à atteindre. Deux animateurs de l'ADATEEP de l'Aude sont intervenus auprès des élèves de la commune répartis en deux groupes. Les enfants ont d'abord fait part de remarques notées pendant leur transport : attitudes envers leurs camarades, le chauffeur, les accompagnateurs et le matériel. La projection d'une vidéo a permis un échange très enrichissant avec les animateurs autour de la sécurité et aussi autour du bon comportement citoyen : j'attends l'arrêt complet du car, je ne traverse ni devant, ni derrière le véhicule tant qu'il n'a pas redémarré, je boucle ma ceinture, je ne bouscule pas mes camarades.

La deuxième partie de l'intervention s'est déroulée dans le car à l'arrêt. Pour faire face à une difficulté inattendue panne, incendie, accident, tous les points de sécurité ont été abordés : déblocage des portes, issues de secours avec marteau permettant de casser les vitres aux fenêtres et au plafond, extincteur, boîte à pharmacie, éthylotest que le chauffeur doit utiliser avant de pouvoir démarrer le véhicule. Après cette intervention, les élèves vont devoir répondre à un questionnaire qui leur permettra d'obtenir l'APER (Attestation de première éducation à la route) s'ils ont bien retenu les consignes données.

Correspondant

 

Carcassonne

Une formation sur la sécurité des transports scolaires.

 
L'ensemble des personnes chargées de la prévention en milieu scolaire.

Même s'ils sont le moyen le plus sûr pour se rendre à l'école, les transports scolaires comportent des risques. Les animateurs de l'Adateep (l'Association départementale pour les transports éducatifs de l'enseignement public) sensibilisent chaque année 2000 enfants audois aux dangers qui les guettent en leur donnant les messages à avoir toujours en tête et la conduite à tenir lors des déplacements en autocar.

Une règle d'or à ne pas oublier pour traverser une rue : il faut voir et être vu et ne traverser ni devant, ni derrière l'autocar. Un précepte également, éduquer les élèves à monter dans le car en toute sécurité. L'évacuation rapide d'un autocar fait partie des consignes à respecter tout comme le port de la ceinture. Sollicités par le maire Paul Ramoneda, ce vendredi après midi, 76 écoliers de CM1 et CM2 de Palaja ont suivi et écouté les différentes consignes que ce soit dans le car ou en salle prodiguées par Madame et Monsieur Morganti.

La matinée - et c'était une première - était consacrée à la formation à destination des personnes chargées de la prévention en milieu scolaire. Une vingtaine de policiers municipaux de tout le département y participaient. Le directeur de cabinet de la préfecture et chef de projet sécurité routière Gregory Lecru avait tenu à être présent : « Il ne s'agit pas de faire peur aux gens mais nous avons en face de nous, un jeune public vulnérable. » Les stagiaires recevaient une partie théorique présentant la réglementation des transports de jeunes, les outils mis à disposition des intervenants et les messages à diffuser. Même si des évènements malheureux ont endeuillé récemment notre région (transport scolaire à Millas, retour des supporters beaucairois) le transport en autocar reste toujours un des moyens les plus sécuritaires pour se déplacer.

P.A.

 

Port La Nouvelle

Dans le car scolaire, on la boucle... sa ceinture de sécurité.

 
Apprendre des choses utiles, citoyennes et pour la sécurité dans la bonne humeur.
Mission accomplie.

 
PRÉVENTION. Juste avant les vacances, des élèves de CM2 et de 6e ont été sensibilisés aux risques des trajets en autocar et aux règles à respecter dans ce transport en commun.
 

 
Henri Ala, chauffeur du car et formateur d'un jour.

On n'attache pas sa ceinture pour le gendarme... mais pour sa propre sécurité ! "

Un conseil judicieux de la part du couple Morganti qui, dans le cadre de la 30e campagne d'éducation à la sécurité et à la citoyenneté de I'ANATEEP (Association Nationale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public), revient sur la nécessité de sensibiliser et prévenir à l'évacuation d'un autocar. Sur le site des Sapeurs Pompiers de Port-la-Nouvelle voici quelques jours, l'autocar conduit par Henri Ala, également président du Club de Tir de Port La Nouvelle, servait " d'école " aux élèves de 6e du collège La Nadière et à la classe de CM2 de l'école André Pic.

Après une mise en évidence des dangers avant de monter dans le car (piétons et vélos dans l'angle mort), place ensuite aux éléments obligatoires de sécurité dans le car : le marteau brise-vitre (pas en cas d'incendie à cause de l'appel d'air, et savoir que le pare-brise est la partie la plus solide du car). l'extincteur (inutile en cas d'incendie. vestige de l'époque où l'on fumait dans le car et qu'un cendrier prenait feu. mais toujours obligatoire), la boite à pharmacie (pour les petits bobos), la couverture de survie (une seule par car), la ceinture de sécurité abdominale (pour ne pas être éjecté si le car se couche), les sorties de secours par le toit, l'éthylomètre relié au moteur (Henri souffle alors dans l'appareil), et enfin le bouton de secours aux deux portes pour l'évacuation d'urgence...

Les adultes accompagnateurs ont aussi des consignes à respecter : avant tout trajet, demander au conducteur comment ouvrir une porte en cas de danger et le faire fonctionner, se faire indiquer l'emplacement des marteaux brise-vitre (parfois cachés à cause des « collectionneurs ») et savoir comment couper la batterie.

Le comportement des enfants dans le car est largement abordé. ainsi que la notion de respect, tant pour le conducteur qui " n'est pas un morceau de la carrosserie " que pour le matériel. On termine par un exercice d'évacuation qui s'avère très concluant dès le deuxième essai, les récits d'erreurs commises lors d'accidents évoqués lors de l'exposé ayant bien fait comprendre aux enfants que ce n'était pas un jeu.

Une parenthèse instructive et fort utile pour la sécurité des enfants, donc.